Atelier sur la cohésion sociale et de gestion des conflits/ Les enjeux d’une formation

Atelier sur la cohésion sociale et de gestion des conflits/ Les enjeux d’une formation

Du lundi 18 au 22 juin 2018, s’est tenu au Centre CERAO de Pastorale et de Mission) ex Siège de la CERAO sis à Cocody Angré, un atelier de renforcement de capacité sur la notion et les principes de base de la cohésion sociale et de gestion des conflits. C’est une initiative de Caritas Côte d’Ivoire, en partenariat avec la Caritas américaine, le CRS ( Catholic Relief Service ) qui a réuni durant 5 jours, une trentaine de participants issus de la Direction et l’ Observatoire de de la Solidarité et de la Cohésion Sociale, du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, de la Direction Nationale et des Caritas Diocésaines ivoiriennes, de la Commission de la Santé, de Justice et Paix ainsi que des Migrants qui sont des sous- commissions de la Commission Episcopale pour Pastorale Sociale. Ils ont été formés par des agents du ( CRS), en l’occurrence M. Jacques KABORE, Responsable du Partenariat et Renforcement de Capacités pour le Burkina et la Côte d’Ivoire, et M. Jean De Dieu KATUNGA Conseiller Afrique pour Justice et Paix. En initiant cet atelier de formation à l’endroit de cette cible, Caritas Côte d’Ivoire et le CRS, voudraient élaborer et mettre en œuvre une nouvelle stratégie de cohésion sociale et de consolidation de la paix en vue d’appuyer les efforts nationaux en la matière. Et cela par la sensibilisation des leaders de structures Catholiques sur les notions et caractéristiques de cohésion, la Création et l’opérationnalisation d’une équipe d’experts nationaux de formateurs / promoteurs en cohésion sociale et gestion de conflits et l’élaboration d’une stratégie nationale de cohésion sociale adossée aux orientations du pays et inscrite dans la dynamique du développement humain intégral (DHI). En effet, c’est un secret de polichinelle d’affirmer que malgré des avancées significatives en matière de cohésion sociale depuis la fin des différentes crises socio-politiques, la Côte d’Ivoire enregistre la persistance de certaines poches de vulnérabilité principalement à Abidjan et dans certaines zones du pays comme l’Ouest, le Sud-ouest, le Centre-nord et le Nord-est où la cohésion sociale reste encore fragile. Les récurrentes tensions ethno-communautaires conflits fonciers sont souvent à l’origine de conflits et de déplacements des populations, et représentent une menace pour la cohésion sociale et la paix. Les affrontements intercommunautaires de mars 2016 entre agriculteurs et éleveurs à Bouna (région nord-est) mués en conflit généralisé entre Koulango et Lobi, qui ont occasionné 33 morts et 3000 déplacés sont des tristes souvenirs. En tant que service social de l’Eglise Catholique au service de tous, sans discrimination de religions, de partis politiques ni de races, Caritas Côte d’Ivoire a toujours été au cœur de la gestion des urgences humaines qui en découlent. Forte de cette expérience, elle entend donc se positionner sur la base des orientations nationales et de l’approche de Développement Humain Intégral (DHI) prônée par l’Eglise, comme un acteur clé dans la préservation et le renforcement de la cohésion sociale. RK

Caritas - Côte d'Ivoire

Bienvenue

La joie d’avoir pu bâtir notre maison dans le village planétaire cet espace de communi...

Lire la suite...

Présentation

Caritas est un mot latin qui signifie Charité, Amour.L’organisation de la Charité par l’Eglise a débuté avec les premières communautés chrétiennes. . Elles mettaient tout en commun et pour une gestion équitable, sept hommes estimés remplis de l’Esprit Saint et de sagesse se sont vus...

Lire la suite...

Album photos

Video à la une

FAIRE UN DON

  1. Ecrire à : Caritas Côte d'Ivoire, 01 BP 2590 Abidjan 01
  2. Téléphoner au (00225) 22 42 95 96
  3. Virement sur le compte: SGBCI
  4. Compte n° CI008 01113011342912005 89

    Intitulé : Caritas Côte d'Ivoire

  • Webmail : caritascotedivoire@caritas-ci.org
  • caritascotedivoire@yahoo.fr
  • Facebook :